SOCIÉTÉS DU FUTUR JUSTE ET SUFFISANTE, à TAILLE HUMAINE, à VILLES PROPRES ET AUTONOMES ?

BILAN DE L’EXISTANT

Nos sociétés partent en des dérives croissantes sur tous les plans, structurels et de modes de vie, de santés déclinantes (nombre accrus de cancers et d’handicapés…) par manque de gestions rigoureuses de toute la configuration globale actuelle (trop de transports, de pollution, de marchandises polluantes en terme de déchets et venus inutilement de trop loin, de consommation excessives d’énergies fossiles…).

Le bilan est dramatique…, surtout pour les générations futures, la jeunesse d’aujourd’hui déjà pénalisée ! Quand on fait le compte de souffrances engendrées par manque de gestion de la SURPOPULATION MONDIALE (et locale) en tout premier lieu : celle fixée de manière malsaine et stressante, au pire, en des mégalopoles grandissantes et invivables (comme en Chine où les familles nombreuses ont toujours été un « culte » de trop !).

A cause du culte immodéré des vieux édifices, des vieux monuments à vieilles pierres…, notre société n’a pas tiré la quintessence des erreurs des civilisations antérieures, pour cesser la centralisation urbaine exagérée de faux pouvoirs à cultes de la personnalité indécents, ni compris, via les aqueducs romains que la vraie gestion de l’eau se faisait en amont sur toute pente, et non pas en captant localement trop de cette eau potable rare, jusqu’à faire des déserts en amont, comme pour le pont du Gard, par exemple !§! (voir à ce sujet la solution complète de https://greenjillaroo.wordpress.com).

Nous allons donc examiner, poste par poste, les objectifs à atteindre pour dépasser ces inerties structurelles du passé, quitte à ne garder que l’essentiel en archive 3D pour les vestiges de structures dépassées à faire disparaître. Autant qu’en considérant les incidences positives, harmonieuses et équilibrées à susciter pour une société équitable qui en vaille enfin vraiment la peine !

Alors que le « passe sait » peut se comparer au refus d’utiliser sa propre connexion intérieure interactive à la sagesse haute cosmique, elle complète, parfaite et infinie (sans passer par des « prophètes » qui n’ont pas votre parcours et vos contraintes à résoudre, ce que vos guides dans votre aura connaissent depuis longtemps avant que vous ayez à les vivre) !

DU PLUS GLOBAL AU PLUS LOCAL…, OU INVERSEMENT ?

Ce qui préoccupe le plus les humains, les gens normaux, ce ne sont pas leurs voitures, leurs avions, mais plutôt leur logement, leur travail, leur mode de vie, leurs divertissements.  Et de dépasser de fausses habitudes et croyances qu’ils induisent jusqu’à les perturber profondément parfois (voir https://nouvelelvis.wordpress.com), tout en ayant une créativité « nouvelle » naturelle redécouverte, à exprimer plus souvent, donc différente de leurs vies antérieures…

Commençons donc par les villes et la surpopulation mondiale grandissant au pire :

LA SURPOPULATION MONDIALE SE JUSTIFIE-T-ELLE, ET SINON SUR QUELS CRITÈRES VÉRIFIABLES ?

Actuellement, il est admis béatement que les naissances de beaux bébés (pas tous, hélas, et de moins en moins…!) justifieraient tous les écarts de conduite et de formes de familles les plus vite défaites… puis hâtivement reconstituées « au petit bonheur la chance ». Sauf qu’une société réaliste et fonctionnelle, sensée, ne peut se baser sur de tels à peu près !§!

A l’inverse, l’on considère la mort comme « une sorte de déchéance », au lieu de la voir telle sa vérité d’être, une délivrance d’un apprentissage en une vie souvent sensible et difficile.

C’est complètement FAUX, car le plus difficile est bien LA NAISSANCE, L’INCARNATION ! Ceux qui comme moi-même firent une sortie de corps jeune, l’on vite remarqué : « mourir » étouffé n’est rien…, même pas la durée d’un rire, à moins qu’il soit mal vu, tel qu’un hoquet irrépressible…! Ma sortie de corps étouffé par une bronchopneumonie vers mes cinq ans (excusez du peu, je ne me rappelle plus de la date), cela en plein de pollution parisienne d’après guerre, n’aura duré qu’une 1/2 seconde ! Cela ne compte pas !

NOS BASES TERRESTRES DE CROYANCES SONT FAUSSES ET à REVOIR POUR UNE LIBÉRATION RESPONSABLE COMPLÈTE, SI POSSIBLE MONDIALE !

  • …DU FAIT QUE PAS CONSTAMMENT ÉVOLUTIVES EN MIEUX, TROP BRAQUÉES SUR DES PASSÉS NON FONCTIONNELS !

Les politiciens (trop vite qualifiés tels d’eux-mêmes, sans être sélectionnés pour leur humilité, leur éthique, leurs compétences…) les plus traditionalistes (sinon abusifs et extrémistes…, attention de ne pas se TRHUME-« pay« … en faux gratte-ciel…!) croient bien faire en se référant à ce qu’on leur a vendu dans des livres d’histoire du passé à façades cliquantes et « reluisantes », mais aux fonds d’arrière-cour esclavagistes et peu glorieux !

Hors, tout le monde sait parfaitement que TOUT CHANGE CONTINUELLEMENT…, que les innovations n’arrêtant pas, et les besoins de GESTIONS ADAPTÉES…, AVEC !

D’ailleurs, il est devenu pratiquement impossible d’anticiper les innovations potentielles dans bien des domaines…, et encore plus D’EN GÉRER LES CONSÉQUENCES POLLUANTES, vite dévastatrices avec nos engins surpuissants de chantier !§!

Surtout à l’époque de la CAO, de la miniaturisation technique et scientifique jusqu’au niveau quantique de l’atome (qui lui est également régi en terme d’intentions de conscience des découvreurs et utilisateurs d’ordinateurs de plus en plus fins et interactifs, si l’on exprime avoir l’aide large et cosmique à temps…). Alignons-nous souvent au calme intérieur ciblé, voire en continu comme je le réqlise très bien depuis… 1989 (à cause de Gorbatchev ? Changement décisif avec la PAIX-reste-trop-stoïque-cas ?) Le constructeur de « Rate-Fall » ne semble pas avoir perçu la différence, et pas que lui !)

Du fait du piratage des données, des plans, du savoir, et des contrefaçons presque généralisées, le commerce mondial « concurrentiel » est en train n’en prendre un sacré coup derrière les gencives (des requins à dents trop longues (ou à dentier vite fait, parfois même jeune pour des vies d’enfermés dès l’enfance…, déplorable mon PDG !)…

SCIENCES ET TECHNIQUES, QUE DES FAIRE VALOIR ?

…MIROIRS AUX ALOUETTES ?

Comparé à la douceur et la perfection DU VIVANT ÉVOLUTIF, et de celle propres des outils en bois variés… (où en trouver encore de nos jours…?) aux objets en rotin, de vannerie du passé (TOUS très ingénieux et RENOUVELABLES !)…, je ne peux que m’inquiéter de la prolifération de drones, de portables « dernier » cri…, d’objets en plastique extrudés en masse, de ceux fabriqués chez soi comme un rien en CAO avec une imprimante 3D (dont on peut refaire les pièces en plastiques presque… INUSABLES !§!)… Tout cela, chez bien des jeunes actuels, sans aucune considération suffisante des pollutions résiduelles !

QUI EXAMINE à FOND LES POLLUTIONS RÉSIDUELLES QUI NOUS EMPOISONNENT TOUS, avant de les concevoir, de les acheter ? Quelques chercheurs et citoyens vigilants tout au plus !

La tentation est grande de céder au mythe de la « technologie triomphante » dont on passe sous silence en publicités débiles…, les conséquences environnementales graves résiduelles !§!

  • Il n’y a pas que Napoléon pour s’être empoisonné « innocemment » au point d’avoir des traces de cyanure dans les cheveux relevés après sa mort !

Tous, on y a « droit » !

Avec d’horribles boutons sur la peau qui reflètent tous nos excès de gras, d’alcool, de tabac, de sirops artificiels et autres folies… « invisibles » du genre !

Le nombre d’enfants autistes (mon neveu orphelin jeune, l’est…) grandissant et autres maladies infantiles qui submergent, cliniques, hôpitaux, centres éducatifs spécialisés…, ou de rééducation…, ne nous suffisent-ils pas pour devoir changer complètement de modes de vie et de société toute entière ?

Tant pis, l’on se glorifie de faire un enfant ou deux en trop (quand ce n’est pas une ribambelle, comme un politique et son domaine pas cher… dont les murs ne sont pas à l’EN-glaise /aise…). Puis, l’on s’étonne derrière, s’offusque même…, qu’il ne soit pas pris en charge en mégalopole style Paris, que l’à où il y a encore un peu d’air « propre » et de végétation, d’espace, en banlieue (quand il en reste…).

Puis, la manie actuelle est de ne plus vouloir bouger qu’assisté ! Que ce soit dès le landau, la poussette, la voiture (plus du tout à pédales !), le plis de l’assistance, de l’assistanat des énergies et aides extérieures construites et sales est pris ! On ne sait plus rien bricoler proprement soi-même sans passer par de la ferraille, du plastique, des métaux ou terres rares..!

Même les campagnards ne marchent plus et ne quittent plus leur voiture des yeux ! Alors viennent les lunettes dès le plus jeune âge, car l’on ne dit pas persister à vouloir voir le vrai !

Par contre, l’on veut une cuisine et des meubles en bois des tropiques, là où la déforestation fait rage ! Et surtout que la cuisine évite le moindre geste en trop ! Ce serait une perte de temps, donc d’argent, puis vite avec plus d’ART-GENS ! Il ne reste que des flemmard(e)s râleurs ou râleuses (mais en « prenant les formes » vite obèses /oh baise, avec des paroles et des sourires « pesés » de citadins bien formés juste pour parler, jamais pour AGIR…) !

Quand à peser la nourriture en trop jetée « pour un rien », dans un réfrigérateur plein à craquer, ne comptez pas qu’une majorité d’habitants urbains de la TTT’EEE-RRR-EEE fassent le compte pour réduire les achats artificiels à emballages à rallonge qui n’expliquent rien des pollutions résiduelles engendrée pour faire achetable (même si plein de conservateurs bizarres),  sinon en petits caractères illisibles pour les vieux.

INDIFFÉRENCE, REFUS D’APPRENDRE, D’OBSERVER, DE DISCERNER LE VRAI DU FAUX…, TU  NOUS / TUNE NOUE… PERDRA !

Quand vous réalisez que de très rares (et trop vieux) campagnards refusent de travailler leur potage (ou ne peuvent plus, trop gros ou une jambe plus courte que l’autre à cause de parents pas plus bougés autrefois alcooliques, sans eau potable…)  et pas assez bougés durant les « prêts-tendus » TRENTE « GLORIEUSES » , ne sont plus qu’à  utiliser un moto-tracteur individuel polluant et bruyant au lieu d’un âne…, il y a de quoi lui la prendre et lui la mordre…, au mec, pas à l’âne, corniauds / corps-nie-eau… <<!§!>> (excusez, « jeu » devient gros-sciés !).

Il ne faut pas longtemps  pour faire perdre tout bon sens à des générations d’humains, que… deux ou trois !

Accuser le système, les lobbyistes, c’est facile. Nous sommes quand même les responsables entiers de nos achats en bout de chaîne. Que d’éducations irresponsables, délaissées, bâclées. Tous n’ont pas la chance, d’avoir beaucoup vécu d’endroits et de choses très différentes comme je l’ai pu ! Alors, que vos enfants cherchent sur Internet, mais bloquez-les dès qu’ils y jouent de manière phobique… :

‘ Fils / Fille…,tu n’es pas là pour cela…, mais pour t’informer et discerner tes choix d’être et de vie, sans aucune auto-hypnose « facile » !!! )…

Comme pour le changement du Brexit (break sits… pour menteurs professionnels trop assis ?), si on reste éternellement / ment dans les détails, l’on s’y perd vite à chercher juste à changer de petites choses pour surtout ne fâcher personne, sans trop léser les parties… (là, l’EU-rope et la G.B. perdants tous les deux).

C’est continuellement de discuter sur la forme, de faire des débats creux au lieu de regarder LES CAUSES PROFONDES DE LA SURPOPULATION MONDIALE FACE AUX MANQUES D’EMPLOIS, qui ne seront JAMAIS RÉSOLU par cette seule séparation européenne / haine ?

LES VRAIS PROBLÈMES NOUS LES AVONS DE PARTOUT SOUS LES YEUX ! Pourquoi faire mine d’organiser des médias à éternels débats interminables…/ minables, alors que l’on sait depuis toujours que ceux qui en détiennent les rênes ne veulent surtout rien changer de l’acquis (des de plus en plus riches à triches…), de peur d’y laisser « des plumes » !

Si les plus riches de ce monde s’adaptent et veulent arrêter leurs blockhaus, l’on pourra tendre vers une hausse… lucide et pragmatique des changements strictement nécessaires, à laisser venir de manière souple, vivante, interactive. Toute rigidité procédurière, législative ou autres, c’est du passé ! Toute société doit s’imposer des corrections évolutives continuelles, sinon elle se construit sa propre mort ou décadence avancée…! Et là, l’immobile n’est plus qu’immobilier, impossible à supporter en ses inflations stupides urbaines et autres…, donc général (avec plus que des gênés qui râlent de vies qui ne font pas le compte), et… on y est !

LES PROBLÈMES DE L’EAU PROPRE DISPONIBLE EN QUANTITÉ LIMITÉE AU NIVEAU MONDIAL

UNE NOUVELLE CONCEPTION SIMPLE, PLUS HARMONIEUSE DES IMMEUBLES ET LOGEMENTS à RÉCUPÉRATION DE BIO-GAZ ET ÉPANDAGE EN ROSEAUX pour l’épuration d’eaux-usées recyclable pour les W.C. !

Pour éviter d’avoir à faire des « usines à gaz » collectives, l’habitat urbain à taille humaine (et même individuel si avec petit jardin) devrait, dans les pays où il ne gèle pas souvent, consisterait à disposer d’immeubles de trois étages en dégradé, avec des balcons terrasses recevant la pluie partiellement (comme l’exemple déjà existant en région Paca, 45 Bd Leader, Cannes la Bocca).

Mais avec le dispositif le plus simple des WC intérieurs dont les eaux-usées passent par la cuisine (elle située contre le balcon terrasse), pour que celles-ci finissent dans les bacs à fleurs et arbustes (jouant tout du long le rôle de « garde-corps » inclinés vers l’intérieur et disposant de capteurs solaires à l’extérieur). Ces bacs légèrement inclinés en béton vers l’intérieur sont d’un plus bel effet !

Ainsi, une partie des eaux-usées enrichit les plantes tout en laissant remonter le biogaz vers la cuisinière, le restant mis à l’égout en descente d’eau !

L’on peut même prévoir un agitateur manuel  genre fouet pour diluer les excréments et un déchiqueteur ou un mixer pour les épluchures de fruits et légumes afin de rendre le tout le plus liquide possible !

Et si en plus, entre les immeubles bas assez espacés et bien disposés pour avoir assez de soleil l’hiver, l’on prévoirait des petites parcelles de terrain avec roseaux faisant épandage, et le tour est joué !

Pas de risque de méthane en trop dans l’atmosphère (25 fois plus à effet de serre que le CO2 !). Ces immeubles très écologiques seraient conçus pour faire bouger les gens au grand air, et de les faire monter à pieds des escaliers extérieurs situés côté nord. Pour les handicapés en fauteuil, un monte-charge bas de 1,20 m de haut serait prévu dans la trémie d’escalier en acier zingué.

Avis aux architectes cherchant à faire des innovations utiles et complètes, int&rant le maximum de technologies écologiques actuelles les plus simples, propres, et les moins énergivores de A à Z (de la conception au recyclage) !

UNE ÉTHIQUE PRATIQUE COMPLÈTE POUR L’ÉDUCATION COMPORTEMENTALE DES PLUS JEUNES aisément reconduite à l’âge adulte

Sans verser dans les manipulations de conscience des « religions » séparatrices (prétendues unificatrices…), ni dans les philosophies compliquées et fumeuses à analyses prétendues poussées (mais interminables et payantes…), il serait utile d’introduire des notions simples, pratiques, utilisables quotidiennement, aux plus jeunes, tout comme aux jeunes adultes insuffisamment éduqués correctement sur l’éthique comportementale la plus profitable.

Cela devrait commencer vers 7 ans, à l’âge où l’enfant est assez clairvoyant pour comprendre qu’il est déjà :

  • responsable de lui-même en tous points par ses intentions d’être ;
  • créateur de ses énergies vitales (ou de vécu retourné) par ses DITS… EUS maintenus, répétés ;
  • à même de choisir d’avance ainsi chaque « tournant » à prendre en sa vie (large plutôt qu’attendu limité) ;
  • capable de gérer toute situation même difficile, en disant avoir intérieurement les compétences et aides interactives et pratiques nécessaires, celles parfaitement appropriées ;
  • voir, attendre ces situations venir « AU PLUS GRAND BIEN », où toute anxiété est révolue.

Ces cinq notions « nouvelles » serait SYST2MATHIQUEMENT vérifiées lors de chaque interrogation ou examen, pour que l’enfant les intègre et les applique ensuite sa vie entière, sans plus se croire devoir copier des jeux débiles de soumissions, sexuelle ou autres…!

C’est ce que j’ai fini par VIVRE, me retourner avec une précision étonnante, quasi permanente, en y mettant beaucoup de patience et d’indulgence vis à vis de mes erreurs de toutes sortes.

Comme la conscience humaine, sensible, vite dans les extrêmes angoissés, a vite fait de dérailler (j’ai perdu une cousine par pendaison vers 18 ans et une nièce par défenestration…), il est extrêmement important que nos jeunes travaillent de l’intérieur leur CRÉATIVITÉ D’ÊTRE (elle vite vérifiable), loin devant l’idée de verser dans des folies extrémistes de tous genres ! Ces dernières sont des tentatoions phobiques et d’auto-hypnoses littérales faciles, rien de plus !

L’irresponsabilité HUMAINE GRANDISSANTE ne deviendrait assez vite plus qu’un mauvais souvenir, et les égarements sexuels aussi, si les jeunes mis en campus très sportifs en campagne avec enseignements écologiques et fermiers complets pour être tous capables, à l’occasion, de faire CLIMATOLOGUES PAYSAGISTES, autant que les dérèglements climatiques le rendraient nécessaire.

Vu les fanatismes actuels, le militarisme « triomphant » et dramatiquement manipulateur qui sont mis en avant sur Internet et dans tous les médias, les films…, et même (le comble !) la promotion de « drogues douces » soi-disant « médicamenteuses » vendues par les Etats « states-hic », ceux-là pressés de manipuler leur petit monde pour en tirer d’immondes bénéfices désastreux à court terme…, il EST URGENT de pousser les jeunes dès 13 ans en des campus, où, loin des familles mal éduquées du passé et trop souvent déviantes (ou crues victimes) ils se la jouent entre eux, filles et garçons à la ferme scolaire, ayant toutes les informations et moyens contraceptifs pour désacraliser les abus du sexe et du mariage, et, qu’ils en viennent à se prendre en charge à vie, qu’ils se départissent de tout dogme ou copiage abusif, malsain et faux…!

Pour entrer plus jeune en pleine lumière de conscience planétaire et cosmique. Celle indispensable pour revenir à une Terre à Jardins d’Eden durables, tenables, qui réjouissent le cœur, la vue, les ressentis, avec plein de fleurs et d’herbes odoriférantes ou médicinales vraiment utiles pour apprécier la créativité permanente de La Nature… Elle pressée d’innover !

Publicités