LES RYTHMES D’ÉVOLUTION, DE DÉVELOPPEMENT EN CAUSE ?

On le voit déjà actuellement avec le développement de la filière « Bio » qui tend vers des dérives de production et commerciales fausses, trompeuses (les critères sanitaires de moins en moins respectés), se précipitant comme toute tendance croyant « réussir ».

Le monde de la finance, aussi précipité qu’elle, s’allie à cette filière pour tendre à faire de l’industrialisé « profitable ». Mais, cette tendance ne tient nullement compte des rythmes naturels en cause ! Comme à Alméria en Espagne où les mers de serre en plastique font production intensive de légumes pour toute l’Europe du nord, sans tenir compte des pesticides utilisés en masse qui polluent les sols, ni de l’épuisement des nappes phréatiques aux rythmes de renouvellement millénaires.

Tant que toute civilisation qui se voudrait digne de ce nom, c’est à dire raisonnée et raisonnable, ne modère pas volontairement ses développements, qu’ils soient d’abord démographique ou autres, en s’alignant aux besoins naturels des énergies d’ensemble sans les maltraiter ; qu’elle ne répartit pas ses populations pour une gestion fine des territoires sur des optimisations biologiques, paysagistes et climatiques en rendant les populations les plus responsables de manière autarciques sur des rythmes de gestion équitables à tous niveaux, elle ne peut prétendre à ce titre.

Aucun domaine d’évolution, quel qu’il soit (de la finance ou autre) ne peut se justifier sur des emballements incontrôlables. Les bulles financières spéculatives nous le démontrent avec les prêts à risques et l’immobilier qui atteint des sommets inadmissibles, mais ce n’est que le dessus de l’iceberg !

En dessous, il y a la manie de consommer et de produire plein de produits nocifs ou de gadgets inutiles « pour un rien ». C’est à dire, en trompant son monde par des publicités mensongères pour en faire, comme les crèmes de beauté, des produits enviables. Hors, l’humain a une belle peau, un beau corps bien portant, seulement s’il s’aime et se veut voir jeune et en bonne santé, l’aspect psychosomatique (auto-créatif en soi) primant sur tout le reste ! Les phobies de propreté et de nourriture saines nous le confirment par dérives obsessionnelles, anorexiques ou boulimiques interposées.

En tout domaine, gardons-nous bien des obsessions de croire devoir copier les autres. Tout le système éducatif est basé sur cette erreur et nous démontre qu’il échoue trop souvent à faire le mieux. De se précipiter dans une voie « unique » sans l’analyser à fond conduit insensiblement à des erreurs qui peuvent s’avérer graves de conséquences sur le moyen et long terme.

Un triste exemple nous en est donné avec la construction automobile liée aux énergies fossiles. L’on sait depuis longtemps que les gaz d’échappement sont extrêmement nocifs (comme les centrales au charbon pour l’électricité) mais les politiques laissent quand même le lobbying de ce type garder la main, pour aller jusqu’à l’empoisonnement final de la planète !§!

L’on retarde au maximum le changement, le développement de batteries électriques propres et peu chères, comme celles avec partiellement des supercondensateurs qui peuvent apporter une autonomie de 600 km ou plus. Au lieu de cela, l’on prône le lancement de voitures hybrides très lourdes (à bi-motorisation…), ou des 4X4 ultra-puissants pour satisfaire l’ego de « riches » qui voudraient s’élever plus haut que les autres et rien qu’artificiellement sur leurs sièges, les autres rabaissés dans leurs bolides de course inutilisables à fond sur autoroutes…! Quel délire !

Qui régule ces abus productifs et ces fausses directions industrielles ? Personne ou presque ! On prétend laisser le marché s’exprimer, mais quand tout est verrouillé par les mêmes qui achètent et contrôlent les brevets pour ne pas se faire concurrencer, il n’y a plus rien à attendre, sauf ruptures industrielles catastrophiques, ruines de tous côtés et mises au rebut en masse !!!

En analysant la question, l’on se rend compte qu’il n’y a que très peu de garde-fous évolutifs et la plupart du temps arrivant trop tard… C’est le cas pour la démographie galopante quand les emplois mondiaux ne suivent plus ! Le rythme de natalité n’a jamais été contrôlé, chaque politique défendant sa basse-…cour pour s’assurer un électorat soumis, docile ! Puis, au final, celui-ci, désespéré, tend à nouveau aux facilités de partis extrémistes qui n’ont aucune formation réelle, sinon leur langue et des gros bras. Et re-belote pour une dérive mondiale de trop vers un risque de guerre « facile », dite exploitable pour les banquiers…!!!

Oui, ce sont bien les analyses fines de toute évolution de civilisation qui ne sont pas assez prises en compte par les politiques et ceux de la finance. En fait, ils s’en foutent, tant qu’on ne leur tape pas sur les doigts ou ne leur met pas le nez dans leur caca… L’interactivité d’analyse et de réactivité mondiale ne tend à se faire que sur le dos des autres. Comme cette tentative de « rapprochement commercial » des USA et de l’Europe, mais en dessous avec l’esprit de gagner la mise et d’écraser l’autre par des normes contraignantes. On le voit bien déjà avec  le jeu des embargos sur des pays satanisés ! D’où leur vient en sous-mains leurs armes et l’argent sale pour les coups tordus du soi-disant « terrorisme » (sans le vrai terreau-hisse-meuu ?), sinon toujours des mêmes mais par des filières opaques, comme pour « justifier » toute guerre autre depuis tout temps…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s